Nouveaux produits

Promotions

Recent Posts

NUTRITION JJB : 8 TRUCS POUR PRATIQUER LE JIU JITSU BRÉSILIEN / GRAPPLING APRES 30 ANS EN TOUTE SÉCURITÉ

NUTRITION JJB : 8 TRUCS POUR PRATIQUER LE JIU JITSU BRÉSILIEN / GRAPPLING APRES 30 ANS EN TOUTE SÉCURITÉ

Source:http://jiujitsubrotherhood.com/2013/11/8-tips-for-grappling-after-30/

Quand j'ai commencé l’entraînement en Jiu Jitsu Brésilien (JJB), il y avait quelques gars plus âgés que moi et qui disaient toujours "C'est différent pour vous, vous êtes encore jeune" ou encore "Ce n'est pas la même chose quand vous êtes plus vieux". Je pensais plutôt qu’ils étaient paresseux et d’esprit négatif. Maintenant que je suis au milieu de la trentaine, je comprends enfin ce dont ces gars-là  voulaient parler. Après 30 ans, les prises vous donnent une expérience très différente.

Quand j'étais plus jeune, je n'avais jamais réalisé à quel point le Jiu Jitsu Brésilien JJB et le grappling pouvaient être éprouvants pour le corps. Parfois, après une séance intense de sparring, je me sentais complètement épuisé pendant 2 jours. Et les blessures... ils prennent beaucoup plus de temps pour guérir. Les réflexes ralentissent grandement. J’arrive souvent avec une fraction de seconde trop tard pour les coups en dessous de la ceinture et les balayages alors que j'aurais facilement touché l’adversaire il y a quelques années de cela.

Mais malgré tout, je crois encore qu’après 30 ans, vous pouvez profiter des moments les plus agréables et bénéfiques de votre entraînement. Vous pouvez toujours continuer à vous améliorer avec l'âge, vous avez juste à faire preuve d’intelligence à ce sujet. Ci-dessous, j’énumère huit conseils qui, je le pense, vont vous aider à bien profiter de votre temps sur le tatami, même à 50, 60 ans et au-delà.

1. Adoptez une attitude mentale positive

Votre attitude mentale (quel que soient les circonstances) est le facteur le plus important pour la qualité de vos expériences de combat, en particulier pour le Jiu Jitsu Brésilien . Si vous ne cessez de vous dire que vous êtes trop vieux, cela finira par se réaliser. Mais si vous vous concentrez plutôt sur ce que vous pouvez faire et adoptez de bonnes habitudes de pensée, vous serez beaucoup plus susceptibles de vous développer et de vous améliorer. En voici quelques-unes pour commencer:

- Pendant que vous vieillissez, votre conscience kinesthésique s'améliore. Parce que vous avez été dans votre corps plus longtemps, vous le connaissez mieux. Vous êtes beaucoup plus en phase avec vos capacités et vos limitations, vous pouvez donc utiliser votre outil physique beaucoup plus efficacement
- En outre, bien que la santé cardiovasculaire soit plus difficile à maintenir, vous pouvez devenir plus fort après 30 ans. C'est parce que vos tendons et vos ligaments durcissent, vous imprégnant de l'idée souvent répétée de «l'homme de force».
- Observez vos concurrents qui ont plus de 30 ans qui s’appuient sur leur expérience et qui peuvent encore s’accrocher avec les jeunes loups du club. Rickson avait 30 ans quand il a remporté son premier Pride Tournament. Et que dire d’Eddie Bravo, de Mario Sperry, de Fabio Gurgel, de Megaton Dias... ces gars-là ne sont-ils pas encore si mauvais sur un tatami !

2. Ayez une approche intelligente de votre entraînement

L’approche "plus c'est mieux" peut très bien fonctionner quand vous êtes jeune (mais elle peut aussi vous conduire au surentraînement et à l'épuisement complet) mais ce n'est pas la voie à suivre si vous êtes plus âgé. Même si vous pourriez être tenté de vous entraîner plus dur dans une tentative pour compenser vos capacités sur le déclin, c'est certainement la chose la moins bénéfique que vous puissiez faire, parce que vos capacités de récupération sont plus limitées.
Au lieu d’un entraînement plus difficile, faites de votre temps d’entraînement un moment plus efficace en l’abordant intelligemment. Il existe de nombreuses stratégies pour y parvenir et vous devez faire vos propres recherches, mais en voici deux pour commencer:

- Exercez-vous plus intensément. Je pourrais vous conseiller de travailler (pas de sparring) la mise au point (drilling) de votre entraînement. Bien que le sparring soit sans doute l'aspect le plus amusant du Jui Jitsu brésilien, le travail intensif d'une technique ou d'une séquence peut être une expérience presque méditative car il apporte également d'énormes améliorations à vos compétences de combat. Le drilling atténue également les effets des réflexes ralentis dont je vous ai parlé plus tôt.
- Choisissez vos partenaires d'entraînement à bon escient. Il faudra donc éviter le gars de 110 kilos de viande qui finira toujours par blesser quelqu’un et rechercher plutôt ceux qui se consacrent à leur santé et au processus d’apprentissage plutôt que de chasser les médailles.

3. Surveillez la santé de vos articulations

Scott Sonnon, l'un des entraîneurs les plus progressifs des arts martiaux, aimez dire que "Vous n’êtes seulement aussi vieux que vos articulations." Et rien ne pouvait être plus vrai que cela. Si vos articulations sont trop raides ou endommagées, vous vous déplacerez comme une vieille personne. Si elles sont en bonne santé, vos mouvements resteront ceux d’un jeune. 

La prise en compte d'une séquence d'exercices de mobilité des articulations qui travaille chacune d’entre elles à travers sa gamme complète de mouvement est l'un des investissements les plus sages pour l’exécution de vos futurs grappling. Je trouve d’ailleurs que le programme Ageless Mobility de Scott Sonnons est excellent.

4. Étirez-vous constamment

Parce que la flexibilité est l'une des premières choses à diminuer à mesure que vous vieillissez, l’étirement devrait être au centre de tout entraînement supplémentaire. Le meilleur moment pour s'étirer, c'est quand vos tissus sont chauds, donc après le cours de Jiu Jitsu, c’est parfait.

Personnellement, je trouve que le yoga offre l'approche la plus précise et intelligente de l'étirement correct ; il est au centre de ma routine d'étirement.

5. Échauffez-vous suffisamment

C'est le point central. Quand j'avais 20 ans, je pouvais passer de la rue à l'académie et commencer instantanément le sparring. Si j'essaie de le faire maintenant, je suis à peu près sûr de me blesser. Contrairement à la sagesse populaire du Jiu Jitsu, un bon échauffement nécessite plus qu’un jogging de quelques tours autour du tatami ainsi que de faire quelques tours de shrimping et de breakfalls.

Votre échauffement doit comporter une bonne sélection d'étirements dynamiques et des rotations classiques (en vous concentrant sur le cou, les épaules, les hanches et les genoux). Mon échauffement personnel comprend également quelques contractions puissantes pour chacun de mes principaux groupes musculaires en fonction du type de charges auxquelles ils seront soumis en cours d’entraînement.

Bien qu’il s’agit techniquement de la responsabilité de votre instructeur de vous échauffer pour le cours, vous seuls savez quand votre corps est suffisamment préparé pour le Jiu Jitsu, alors assurez-vous que vous êtes bien chaud avant de commencer.

(Remarque - évitez les étirements statiques avant l'entraînement – ils seront exécutés après.)

6. Optimisez votre sommeil

C’est très important pour moi. Comme mentionné précédemment, le temps de récupération est plus long après 30 ans. Un sommeil de qualité est la meilleure manière de minimiser les effets du temps.

7. Soyez intransigeant avec la nutrition

C’est très important quand vous êtes un jeune athlète, mais cela devient absolument vital quand vous vieillissez. Vous pouvez vous en sortir avec de la pizza et de la glace plusieurs fois par semaine au cours d'un cycle d’entraînement lorsque vous êtes adolescent mais pour les plus matures d'entre nous, c'est un privilège auquel nous n'avons plus accès.

La qualité de votre alimentation détermine la qualité de vos tissus. Comme le dit Rickson Gracie, "Vous êtes ce que vous mangez". L'alimentation de basse qualité et l'alcool vous conduiront à l'inflammation de l'organisme. Ce processus retarde la réparation et la récupération (remarquez à quel point ce mot revient sans cesse !), il est donc sage de les éviter. 

8. Considérez la supplémentation avec sérieux

La recherche affirme de plus en plus que les suppléments de qualité peuvent ralentir les effets du vieillissement et conduire à une meilleure santé. Ça sera d’ailleurs le thème de mon prochain article alors restez connectés ! ! ! 

Source:http://jiujitsubrotherhood.com/2013/11/8-tips-for-grappling-after-30/

Traduction: Metaphora traduction

1 Comments

    • Avatar
      Denis
      avril 21, 2016

      Jb

Leave your reply

*
**Not Published
*Site url with http://
*